Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juillet 2014

Adresse au Président de la République

Monsieur le Président,


Vous venez rendre visite aux Réunionnaises et Réunionnais qui ont été très nombreux, à presque 2/3 des électeurs, à vous faire confiance en 2012. Je ne suis pas de ceux-là et donc je n'ai pas, contrairement à plusieurs élus insulaires, à vivre en schizophrènes de par leur choix d'hier et la pression des citoyens aujourd'hui. C'est donc avec encore un brin d'idéalisme que je pense que vous prendrez en compte les remarques et propositions des citoyens réunionnais.


D'abord M. le Président, bannissez de votre esprit, donc de vos interventions, ces notes et fiches que vont vous écrièrent complaisamment les différents services de l'Etat, ainsi que des murmures de cette multitude de courtisans. Depuis trente ans, ils disent les mêmes poncifs aux gouvernements successifs et n'innove n'y en rien.


Ensuite, osez la rupture avec la langue de bois technocratique en prenant des décisions iconoclastes et réformistes :

- indiquez clairement le choix du Gouvernement en matière d'infrastructures aéroportuaires : deux aéroports avec spécialités régionales et moyens courriers pour Pierrefonds et long courrier international pour Roland Garros; ou un seul aéroport civil international à Roland Garros et la base aérienne et de protection civile à Pierrefonds conforté par le transfert de la base navale du Port vers le sud afin de donner une possibilité d'extension du port de l'Ouest

- indiquez solennellement que dans le cadre de la Réforme territoriale, l'Ocean Indien sera dotée d'une Grande Région englobant La Réunion, Mayotte et les Terres Australes et Antarctiques Françaises, lui permettant d'avoir une compétitivité réelle grâce à l'économie de la mer. Ne tombez pas dans la facilité de deux assemblées uniques ou d'un statu quo ringard et sclérosant

- indiquez audacieusement que les emplois aidés seront unifiés, avec une participation unique de l'Etat à hauteur de 85 à 95%, seront ouverts au privé et au para-public (hors collectivités locales déjà mal en point) et seront d'une durée non modulables de 3 ans pour toutes les catégories de chômeurs; et que ces emplois aidés seront gérés par Pole emploi pour les associations et structures d'économie sociale ou de service, par les Chambres consulaires pour le privé selon la catégorie des entreprises

- indiquez économiquement que l'Etat "légalisera" le travail au noir contre retenue d'un mois du RSA au titre de cotisations sociales diverses

- indiquez, en lien direct avec ce que vient d'écrire les inspecteurs des finances, la fin des professions réglementées et des réglementations bloquantes qui empêchent le talentueux coiffeur ou l'amoureux de l'agriculture de s'installer s'il n'a son Brevet de maîtrise ou son BTA par exemple

- indiquez révolutionnairement que La Réunion doit devenir un paradis fiscal "propre" pour les entreprises industrielles et artisanes de production et de transformation des produits locaux


Enfin, cassez les codes de convenance en prônant une libre circulation des biens et des personnes entre les pays de la Commission de l'Ocean Indien qui doit se transformer en Federation économique francophone, avec restriction des aides sociales françaises aux ressortissants des pays membres.


Monsieur le Président, ouvrez grandes les portes de l'espoir dans notre pays en posant des cadres stables : il nous appartiendra ensuite, à nous réunionnais forts de notre identité dans la Nation, de remplir les cases qui permettront notre développement économique, social et sociétal.


Bien à vous M. le Président


Cyrille Hamilcaro
Ancien Maire
Ancien Vice Président du Conseil Général
Ancien Conseiller Général