Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 avril 2014

Discours du premier conseil municipal

Saint-Louisiens, Rivièrois,

Mes très chers amis,

            Quelle joie et quelle émotion pour moi d’être ici aujourd’hui avec vous. Nous voilà réunis pour, ensemble, donner une nouvelle destinée à Saint-Louis, un nouveau tournant à notre ville que nous aimons tant, un nouveau visage à notre territoire.

Je voudrais d’abord ici remercier les Saint-Louisiens et les Riviérois pour leur confiance qui sera une force dans les combats que nous aurons à mener ensemble.

Je voudrais, du fond de mon cœur, dire un énorme merci à toute ma famille ; et j'ai une pensée émue pour ma mère disparue, pour mon père et pour mes enfants qui continuent à m’aimer malgré que je ne sois pas souvent présent : je leur exprime ma gratitude et leur redis toute mon affection.

Saint-Louis a souffert pendant trop longtemps de l’image d’une ville dévastée, abandonnée et ruinée. Nous avons donc le devoir, même l’obligation de réussir notre mission : celle de rendre honneur et fierté à notre ville par NOTRE TRAVAIL. C’est notre envie de sortir du fénoir, notre volonté de construire un avenir pour nos enfants, notre détermination à retrouver une ville apaisée et réconciliée, qui nous conduiront à relever cet immense défi.

C’est surtout parce que vous, Saint-Louisiens et Rivièrois, l’avez voulu que nous prenons dès à présent le chemin de la reconstruction. Merci à vous d’avoir permis à mon équipe de remporter ces élections ô combien importantes pour notre histoire commune, sur la base d’un des piliers de notre République à savoir la Fraternité.

Certains s’attendent à - que dis-je ? souhaitent même – une vraie chasse aux sorcières parmi le personnel communal. A ceux-là je dis amicalement mais avec une fermeté de conviction : N’oublions jamais que c’est cette Fraternité républicaine qui permet aux victimes qui sont vainqueurs de leurs bourreaux de ne pas ensuite se transformer elles-mêmes en bourreaux !

Notre tâche est grande. Cela ne sera pas facile, mais jamais nous ne manquerons de courage ni d’ambition pour Saint-Louis.

 

Devant vous, ici, à cet instant, je m’engage à faire de Saint-Louis une ville fraternelle, une ville solidaire, une ville durable que nous, peuple de Saint-Louis et de La Rivière aurons la fierté de léguer à nos enfants.

Je m’engage à vous rendre une ville propre, des quartiers nettoyés, des espaces publics agréables qui ne feront plus honte aux Saint-Louisiens.

Je m’engage à redonner à l’administration communale le goût du travail et le sens du service public. Nous remettrons en ordre de marche la machine administrative dont la mission est d’être au service de la population et de la ville. Je constituerai une équipe de combat, des soldats de l’action publique animés par le sens de l’engagement pour remette la ville sur les rails. Chaque employé sera à sa juste place pour contribuer au redressement de la ville et être respecté pour son travail.

Je m’engage à respecter mon programme de campagne pour créer dans chacun des 22 quartiers de l’activité et des chantiers d’insertion dans le domaine de l’environnement, de l’aide à la personne et des travaux de proximité. Chaque habitant doit prendre conscience de ce qu’il pourra apporter à son cadre de vie. Montrons à La Réunion, à nos voisins, aux médias, que nous sommes dignes d’être respectés. Pour cela, nous devons être exemplaires dans nos comportements, dans nos rapports les uns avec les autres. Soyons unis par ce qui nous préoccupe tous : le développement de notre ville. Canalisons nos forces et  nos énergies pour mettre Saint-Louis en l’air par notre façon d’être ensemble.

Je m’engage à impulser des dynamiques locales, des initiatives chez nos jeunes pour créer du lien social, nous approprier nos quartiers et avoir le plaisir de vivre les uns à côté des autres.

Je m’engage à repositionner Saint-Louis au rang qui fut le sien dans le domaine économique : une ville industrielle dynamique, des commerces prospères, un secteur agricole en bonne santé et des artisans reconnus et respectés pour leur savoir faire.

Je m'engage à faire de l'insertion une priorité en multipliant sur l'ensemble du territoire communal des kiosques multifonctionnels et des petites unités pour les créateurs d'entreprise.

Vous l’avez compris, nous devrons inventer de nouvelles façons de faire sortir des projets et les faire financer. J’irai chercher les ressources là où elles se trouvent. Au nom de la solidarité des villes, je m’adresserai à la CIVIS, je solliciterai la Région, le Département et l’Etat. Je démarcherai personnellement, avec l’aide de l’élu délégué, les investisseurs et les entreprises.

 

Nous devons, aussi et en même temps, commencer à dessiner les contours de la ville de demain avec des projets ambitieux qui vont permettre à Saint-Louis de retrouver son leadership. Ainsi, il nous faudra reprendre les études sur le quai de débarquement, l’aménagement de l’étang, la structuration urbaine et l’amélioration des logements indignes.

Je m’attacherai à définir avec vous des politiques culturelle, sportive et éducative qui sont le ferment de l’épanouissement individuel et collectif. Chaque Saint-Louisien, chaque Rivièrois a le droit de profiter pleinement de sa ville en y trouvant des activités de loisirs, du divertissement, des espaces de rencontres et d’échanges.

Chaque enfant a le droit de bénéficier d’un enseignement de qualité avec des moyens adaptés et des outils performants.

 

MAIS NOTRE PRIORITE AUJOURD'HUIest d’assainir la situation de notre ville qui est malade et à bout de souffle. Car la situation financière et budgétaire de la commune de Saint-Louis est préoccupante et inquiétante.  Ma préoccupation première sera de redresser les comptes de notre collectivité. Je m'en expliquerai au début de la semaine prochaine.

Nous mettrons en œuvre rapidement toutes les actions à court terme pour répondre à l’urgence sociale et financière et je m'engage solennellement devant vous aujourd'hui à ne pas augmenter les impôts au cours de la mandature.

Saint-Louis a le potentiel de changer son destin. Nous avons la responsabilité de ce changement. Avec vous, nous serons les artisans de cette métamorphose. Ensemble faisons de Saint-Louis la rescapée Saint-Louis la bienheureuse.

« Ici, c’est Saint-Louis ! » chantions-nous dans nos meetings, mais Saint-Louis c’est vous, Saint-Louis c’est nous avec cette fierté qu’il nous faudra conforter : car il ne peut y avoir de développement économique et social sans qu’il y ait un vrai rayonnement de cette Identité Réunionnaise trop longtemps étouffée.

 

Je suis aujourd'hui le Maire de tous les Saint-Louisiens et de tous les Riviérois ; j'ai besoin de l'implication et de l'engagement de tous  pour réussir le Saint-Louis de demain et pour faire rayonner notre ville dans tout le Bassin Sud. Pour ce faire, je ne veux me consacrer qu’à ma mission de maire : à compter du 15 avril, je serai le seul maire de l’île à n’avoir qu’un seul mandat et une seule fonction ! C’est aussi cela le Changement à Saint-Louis…

 

VIVE SAINT-LOUIS,

VIVE LA REUNION ,

VIVE CETTE REPUBLIQUE QUE CERTAINS VEULENT BAFOUER !

 

                                                                                  Cyrille HAMILCARO

Les commentaires sont fermés.