Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 septembre 2013

Faut-il intervenir en Syrie? Non!

C'est ce que je dis à mon entourage, et répété sur Antenne Réunion Radio vendredi matin face à Michel Vergoz, Sénateur socialiste qui se dit favorable à une intervention. Bien sûr, que compte mon avis? Je ne suis ni parlementaire, ni ministre et encore moins conseiller à la Défense du Président de la République. Mais je suis citoyen, de ceux qui vont payer une possible intervention.

Quels seraient les intérêts de la France de faire une guerre aux côtés des américains? Question essentielle qui nous oblige à être sûrs que c'est bien le régime de Bachar Al Assad qui est responsable des attaques aux armes chimiques sur la population. Car rien ne nous dit que ce ne sont pas les rebelles eux-mêmes ou un de ces groupes extrémistes liés à Al Quaeda ou non (comme Al Nostra)...

Parce que nous ne pouvons nous baser sur la parole des Etats Unis seuls, la France doit attendre :

- les résultats de l'enquête des experts de l'ONU pour éviter de tomber dans le piège des "preuves à l'irakienne" (cette fameuse fiole vide de Colin Powel à l'ONU)

- le vote du Parlement français qui doit obligatoirement être consulté.

Si tel n'est pas le cas, la France sortirait de ses devoirs de berceau des Droits de l'Homme, d'un Etat de droit. Et François Hollande apparaîtrait comme un non-démocrate!  

Les commentaires sont fermés.