Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 janvier 2013

Pourquoi je m'oriente vers le journalisme...

- Animateur radio sur Radio Jeunesse Lumière de 1984 à 1986,

- Trois ans de rédaction d'articles, en qualité de pigiste sportif, fait-diversier et évènementiel au Quotidien de La Réunion et au Journal de l'Ile de La Réunion entre 1986 et 1989,

- Directeur de publication, en tant que maire, du magazine municipal de Saint-Louis de 2001 à 2008,

- Animateur de mon propre blog (cyrillehamilcaro.hautetfort.com) et de ma page Facebook de 2006 à ce jour,

sont le peu d'expérience que je peux étaler. Cependant, ma volonté de passer à une autre étape est forte, une envie irrépressible que je me dois de satisfaire en toute modestie.

Mon goût pour l'écriture (essentiel lorsque l'on a fait un Bac Littéraire) et mes quelques qualités rédactionnelles ont longtemps été sous le boisseau de l'action associative, professionnelle (écriture fréquente de rapports et de notes de synthèse) ou politique. J'ai envie aujourd'hui de franchir une autre étape : considérer l'écriture comme le socle d'une activité professionnelle.

Le journalisme et l'écriture de poésies (j'en ai déjà une centaine) et de romans (trois en préparation) prendront dorénavant plus de place dans ma vie professionnelle. Aussi :

- mon implication dans la vie politique (que je n'abandonne pas en tant que militant, puisque élu depuis 18 ans), est un atout qui me permettra au delà de l'action d'analyser et de provoquer des débats sur des sujets simples ou complexes. Ce jounalisme de débat, de contradiction, engagé aussi, manque un peu à La Réunion depuis le départ de certains pionniers. Sortir des simples faits divers pour arriver à des dossiers économiques et sociaux est un défi;

- et mes connaissances en droit administratif (je suis cadre de collectivité territoriale avec un DESS de calcul économique et de gestion locale), en droit pénal (plus de par mon expérience d'élu ayant eu à subir une certaine "judiciarisation des actes administratifs") et dans le domaine social (j'ai été éducatuer spécialisé pendant dix ans avec un Diplôme d'Etat) me seront très utiles dans le suivi des évènements ayant un impact judiciaire : non pas pour une rédaction sous l'angle du fait-diversier, mais bien sous l'angle de l'analyse juridique des décisions rendues par les juridictions administratives ou répressives, particulièrement à l'aune de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

Ce sera à mon futur employeur occasionnel de me juger, mais surtout aux lecteurs de juger le fond des articles et interviews que je ferai !

Les commentaires sont fermés.