Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 août 2011

Pour la promotion de l'emploi local!

Mercredi 17 aout 2011, la Commission Permanente du Conseil Général examinait une motion sur l'amélioration des mutations des policiers réunionnais de métropole vers l'île. J'ai fait la proposition que les groupes politiques, toutes tendances confondues, puissent se réunir et préparer un texte qui soit ensuite votée sollennellement en Assemblée Plénière du Département.

Ce vote permettrait de fixer une bonne fois pour toute une orientation forte en matière d'emplois publics d'abord, conformément aux préconisations du Comité Interministériel pour l'Outre-mer, puis pour les emplois dans le privé en ce qui concerne le recrutement local. Car plusieurs questions méritent des réponses claires et objectives:

- Pourquoi, à La Réunion, la majorité des postes d'encadrement sont occupés par des personnes extérieures de l'île? Et quand on dit extérieur, cela concerne l'Europe, les autres DOM, la France Hexagonale ou l'Afrique francophone...

- Est-il normal que lors de la mutation d'un fonctionnaire dans l'île, il soit nécessaire de trouver un travail (mutation ou recrutement de complaisance) pour le conjoint du muté?

- Qu'est-ce qui empêche les collectivités locales de donner l'exemple en mettant fin aux recrutements extérieurs lorsque dans le ressort de ces collectivités il y a la matière grise et les compétences nécessaires?

- Comment expliquer que la quasi-totalité des faits-diversiers recrutés dans la presse locale soient des personnes extérieures, n'ayant pas nécessairement des diplômes en communication ou en journalisme, et encore moins une connaissance historico-sociologique du Département?

A diplôme ou compétences requis, recrutement local! C'est ce qui est pratiqué par toutes les régions de France, est la règle aux Antilles-Guyane mais ext un sujet tabou ici, car considéré comme insultant par certains. Lorsque le débat disparaît par trop de volonté de conscensus mou, c'est la démocratie qui est ettouffée petit à petit.

Commentaires

Il serait intéressant que les collectivités recrutent également les profils les plus compétents sans distinction d'origine.
Lorsque la discrimination positive remplace une sélection multi-critères objective, c'est le principe d'égalité de traitement qui disparaît et la démocratie qui est étouffée petit à petit.
A compétence supérieure mieux vaut recruter un Palmi Plainois qu'un Saint-Louisien à la commune de Saint-Louis...

Écrit par : jeremy douche | 21 août 2011

Bonjour,
Vaste débat que la préférence régionale, la période coloniale structure toujours les mentalités. Beaucoup de décideurs, patrons préfèrent pour des postes à responsabilité de recourir à des compétences extérieures. Par ailleurs la fonction publique ne montre pas l'exemple au privé, on le voit chaque année lors de la grande messe au rectorat un contingent de fonctionnaire fraichement arrivé à qui on présente l'académie.
C'est une aberration en 2011 de faire venir quelqu'un à 9 000 km pour enseigner les maths à un marmaille de sixième. Aucun homme politique ne souligne cette incohérence, personne ne demande à avoir davantage de concours locaux avec un statut spécifique local.
Je préfère voir un " petit gars la cour " payé à 1500 euros enseigne math bonne marmaille.
Ensuite nous jeune réunionnais on a notre place dans l'océan indien. Il existe des structures pour accompagner les jeunes qui souhaitent s'installer en métropole. Il faudrait réfléchir à l'idée comment encourager, assister les jeunes réunionnais à s'investir dans les pays de la zone.
On est dans une situation, qu'il faut sortir des sentiers battus et mettre des choses nouvelles en place. Une idée folle, un réunionnais veut aller travailler au Mozambique aidons le à cotiser à la caisse des français de l'étranger.
Allons trouver notre place dans l'océan indien.
Pour ma part c'est la Seine Saint-Denis et ce soir il fait très froid.
Le petit kaniki drancy.

Écrit par : le petit kaniki drancy | 16 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.