Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juillet 2011

Lettre au Maire sur le découpage de la commune de Saint-Louis!

Depuis des dizaines d'années, la population de Saint-Louis et de La Rivière est interpellée par les politiques afin d'évaluer concrètement les aspirations des riviérois à voir leur canton, à l'instar de Cilaos en 1965, devenir des communes à part entière.

Toutes les majorités qui se sont succédées aux responsabilités municipales ont posé des actes qui vont dans ce sens. La majorité actuelle, suivant le souhait de l'ancienne majorité, est allée plus loin encore en consultant la population.

Si l'ancienne et l'actuelle majorité se sont opposés à ce sujet pour des questions de forme (les moments choisis n'étaient pas propices à un débat apaisé!), il est clair aujourd'hui que nous tirons dans le même sens pour aboutir au plus tôt à la création de deux communes distinctes: Saint-Louis et La Rivière.

Aussi, nous vous proposons:

  • de retenir les limites cantonales comme limites des communes, à la seule exception que le bas du chemin Kerveguen soit inclus à Saint-Louis

  • de proposer au conseil municipal et à la population, lors du vote du budget 2012, pour information, une présentation annexe en deux parties distinctes faisant apparaître un budget prévisionnel pour chaque commune nouvelle, répartition du déficit incluse

  • de travailler à la création d'un Syndicat à vocation unique (Syvu) ou multiple si on estime que les deux matières sont légalement différentes (Syvom) afin de gérer l'eau et l'assainissement. Structure dont la présidence reviendrait à un représentant de La Rivière (tous les captages et forages sont sur ce canton)

  • de travailler à la création d'un Syndicat à vocation unique (Syvu) afin de gérer la production en restauration collective et l'acheminement vers les satellites gérées par les collectivités. Structure dont la présidence reviendrait à un représentant de Saint-Louis (la cuisine centrale est sur ce canton).

Ce travail préliminaire étant posé, rien ne s'opposera à ce que les communes nouvelles (qui intégreront de jure et de facto la Civis) puissent voir le jour en 2014, afin que le renouvellement général des conseillers territoriaux, municipaux et communautaires coïncide avec cet événement majeur dans la vie politique, économique, sociale et culturelle de notre ville.

C'est ainsi que nous voyons les choses, monsieur Patrick Malet (Conseiller Général de La Rivière) et moi-même.

 

Les commentaires sont fermés.