Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 décembre 2009

Où est la révolte citoyenne?

Depuis plusieurs jours, on entend une vilaine rengaine dans notre bonne vieille ville de Saint-Louis de La Réunion: les enfants ne mangent pas à leur faim à la cantine scolaire.

Rien ne me surprend plus; mes filles m'ayant indiqué il ya trois semaines qu'elles n'avaient poas eu à manger car il manquait des steaks pour plusieurs dizaines d'enfants.

Raviolis souvent, riz balnc et saucisses frites, pas de grains dans les assiettes, jambon rare, pâtes huileuses, brèdes sans sel, riz pas assez cuit, dessert à la limite de l'avarié, quantité insuffisante...

Il y a une baisse extraordinaire de la quantitié et de la qualité des repas servis aux enfants et préparés à la Cuisine Centrale, ce lieu où on partage en se servant d'abord!

Que font les parents d'élèves de Saint-Louis? Ils se murent dans un silence géné, bouffis d'orgueil de ne pas reconnaître avoir voté pour un maire qui se fout des enfants; ils n'osent pas critiquer les cantinières de peur de voir leurs enfants maltraités; ils font les ignorants; ils gavent leurs gamins de gâteaux après l'école; ils parlent sous cape mais ne se révoltent pas.

Je me dis souvent: pourquoi donc certains à Saint-Louis se levaient pour me critiquer pour un rien quand j'étais maire, mais ne disent rien au maire actuel alors qu'il y a des énormités: hausse des impôts, ville dégueulasse, emplois fictifs, gaspillage et pillage en tous genre, malbouffe dans les écoles, manque de personnel de surveillance, insécurité grandissante...

Si j'avais les moyens, je commanderai un sondage. C'est à la mode, ça rassure et ça permet de créer des divertissements... Pauvre ville? Non, nous n'avons que ce que nous méritons!

Commentaires

le problème M.HAMILCARO c'est que lors de votre mandature même dans votre camp on ne se gênait pas pour vous critiquer ouvertement, parce que la personne n'avait pas obtenu un statut de titulaire ou autre. Dans le camp de claude hoarau même s'ils tirent le diable par la queue en ce moment ils ne se plaindront pas ouvertement, c'est l'omerta absolu. Avez-vos entendu un saint-louisiens se plaindre ouvertement de l'augmentation des impôts locaux, des emplois promis mais non signés, des fins de contrats non renouvellés, des ptits sociaux qui ont fait découvrir des arrièrés d'impôts? Non, tout le monde même les personnes de sensibilité de droite ferment leur bouche, ne disent rien, ne se font pas entendre, est-ce la peur des représailles, le dégoût de la politique, je n'en sais rien, leurs enfants ne mangent pas à leur faim ou ne mangent pas équilibrés dans les cantines, ils semblent s'en foutre. Alors comme vous le disiez après votre défaite laissons l'équipe en place mettre à terre notre ville, notre qualité de vie, observons toute cela attentivement et laissons la population faire leur choix de continuité ou rupture aux prochaines élections. Un autre détail dans son camp M.Claude HOARAU a su imposer un certain respect de sa personne que vous me semble-t-il avez du mal à imposer en ne remettant pas certains de vos militants à leur place quand il le faut, en tout je continuerai à voter pour vous car vous seul avez les capacités pour faire évoluer saint-louis dans le bon sens.

Écrit par : un st louisien pas encore berné | 08 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.