Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 octobre 2009

Mille échecs pour une grande victoire, un jour....

Ce soir, je connais une défaite lors des élections municipales partielles de Saint-Louis.

Nous avons mené une belle et digne campagne; le socle de la droite sociale est solide; les jeunes se sont bien investis et notre score est plus qu'honorable.

Je souhaite que l'équipe communiste réussisse pour notre ville mais je crois que la population va vite désenchanter. La démocratie est ainsi faite que ce ne sont pas forcément les meilleurs qui gagnent mais les plus vils, les plus méchants, les plus menteurs et les plus corrupteurs qui mettent les autres en échec.

J'en tire les leçons et je souhaite que notre ville s'apaise vite! Merci à tous ceux et toutes celles qui m'ont fait confiance: pour eux, je n'abandonnerai pas!

Commentaires

Un message de soutient pour Mr Hamilcaro "tient bo nou largue pa" , rdv dans 2 ans en tout cas moi je serais la et je me deplacerai encore une fois au urne , pour dénoncer cette violence communiste . Vous ne me connaissez peut etre pas , je ne suis pas un de vos militant mais en tout cas je peut vous assurez que vous avez mon soutien et celle toute ma famille .

Écrit par : Jonathan | 05 octobre 2009

Bonjour Cyrille, j'espère que ça va parce que moi ça va pas du tout, tu as vu à quoi ça ta servi de faire confiance au communiste et bien maintenant ils sont en l'air et nous à terre.
Quand on disait à michel Trotero qu'il y a des familles de communistes qui font semblant d'être méccontent avec leur maire qu'il ne vaut mieux pas leur faire confiance mais non li la pas écouter zot i connaît c'était quoi zot tactique politique c'est que zot la mi à zot d'accord avec cloclo pour faire croire zot lé mécontent comme ça ou vient voir zot et out moun la droite ou sa pa voir ben ou la tombe dans le panneau c'est exactement ce que ou la fait et tout ça moin l'avait dit à michel et à deux grands bras droit à ou et ou connaît c'était quoi zot réponse à ça "si lé ban moun à droite i comprend pas que i faut nous sa va ramène la gauche avec ben nous la pas besoin de zot pour vote po nous", ça c'est une phrase que moin la entendu pas rien que un fois et d'après zot nous lé trop jeune pour connaitre la politique ben peut-être mais pour de grands hommes politiques mi trouve que ou la pas été trop intelligent sur ce coup et c'est la troisième fois que zot i fé la même tactique politique en 2004 té Jean louis té jean marc payet té dirige la campagne et sa phrase lé té donne commniste comme ça i vient avec nous la droite non parce que un droite i reste droite ben zot la gagne un rato, en 2008 c ou la pris le flambeau avec vos deux verres à moitié plein mais la droite ou té laisse derrière même ou la casse out figure et la i donne un chance cette année po rouvre out z'yeux ou refait exactement comme l'année dernière mais avec plus l'ambiance lé vrai ben comme di sabrina dans réunion lé jeune té vient avec nous po l'ambiance pas pou voter mi espère que va rouve out z'yeux en 2001 c'est ton moun la mette à touer en l'air ben regarde a li la dit dit à ou i coupe la main i nourrit à ou.
Ou la pas encore compris que po serve à nous des communiste i faut zot lé mécontent mais i faut laisse à zot aussi dans zot coin comme ça zot i vote pas et touer aller voir ton moun c'est ton moun va mette à touer en l'air.
Ex: Alors ma moman i dit trotero elle lé na moun la droite i veut voir cyrille dit cyrille vien voir nous "Ah tu sais Cyrille il ne peut la il doit aller voir une famille communiste mécontent du gol et dans le Ouaki dis leur que je viendrais le voir"
A cause dont en 2001 c'est Trotero nous la élu maire ou koué. Eh bien ou connaît malgré tout ça ma famille et moi même nous la vote po ou, mais moin la dit tout ça po dit ou ke ou rouve un peu out z'yeux parce que pas toute droite lé na reconnaissance comme nous lé na i sanctionne à ou.

Écrit par : UNE VERTE OUAKI | 06 octobre 2009

Cyrille (je me permets de te tutoyer car je pense que tu me l'aurais autorisé)

J'ai voté pour Claude Hoarau et pourtant - ce serait difficile à expliquer - ça me fait de la peine de sentir tes militants - ceux de la première heure - effondrés. J'ai déjà connu le goût amer de la défaite par le passé - un goût encore plus amer même car trahi en plus par mes propres - soi-disant - amis (je t'avais un jour raconté moult anecdotes à ce sujet) ...
Si je prends la peine de t'écrire ces quelques mots, c'est surtout pour te dire à quel point tu ne dois pas avoir à rougir du combat que tu as mené, et ce jusqu'au bout, dans une lutte que tu estimais juste, pour reconquérir une ville que tu dois - je pense - aimer par dessus tout. J'aime aussi cette ville - cette commune plutôt - son centre comme sa périphérie ainsi que les gens qui l'animent - même si souvent ils restent difficiles à cerner dans leurs attentes...
Tu n'as pas à rougir (sans mauvais jeu de mot) de ce combat, mais pourtant tu dois aujourd'hui reconnaitre - et si oui, il faudra bien que tu finisses par l'avouer aux tiens - que l'électorat qui t'a placé à la tête de la mairie ne peut être placée à droite de l'échiquier politique comme tu l'as trop souvent laissé croire...
Tu sais très bien que la population de plateau goyaves, celle de plateau maison rouge, celle de bois de nèfles cocos, celle de gol baquet, etc... représentent dans leur grande majorité les classes populaires qui hier encore votaient massivement "communiste" ... si aujourd'hui beaucoup d'entre ces personnes se sont retournées vers toi c'est non pas parce que tu es le candidat de droite qu'ils recherchaient mais bel et bien le leader providentiel qui allait représenter les intérêts des classes laborieuses... ce rôle ayant été plus ou moins usurpé par Guy Ethève durant son mandat...
Je pense profondément que tu as eu tort de te réclamer de la droite - même venue du centre - dans un paysage politique aussi difficile à saisir qu'à Saint-Louis...
...
Il y a une sorte d'ironie, assez cruelle finalement, à voir évoluer des Marc André Hoarau ou des Théobald aux côtés de Claude Hoarau... Alors qu'une grande partie de la population pauvre de Saint-Louis n'est ABSOLUMENT pas représentée par ces mercenaires du pouvoir facile...
...
Je pourrais ainsi continuer - et même tenir une chronique - sur la naissance d'un nouveau paradigme à Saint-Louis suite à l'avènement d'un univers tellement composite qu'aucune cosmogonie connue ne pourrait définir...

Si tu souhaites en savoir plus :
suntzu974@voila.fr

Mon pseudo devrait t'éclairer sur mon identité car tu m'as avoué un jour apprécié "l'art de la guerre"...
Peut-être te faudrait-il le relire...
la doctrine : il t'en faut une, inébranlable et qui ne soit pas soluble dans les succédanés et autres vocables du champ politique actuel.. de plus, celle-ci ne doit en aucun cas s'accompagner de l'agit-prop de bas étage (exemple du tract grossier concernant Nassir ou alors des attaques ad hominem (trop d'excès en la matière) dans les meetings...
le temps : il te faut le gérer dans un continuum qui ne laisse pas de place au doute concernant ton pouvoir de volonté (en évitant par ex. de dire à la presse - jir de lundi - que tu vas disparaitre quelques temps...)
l'espace : évidemment relié au temps, mais qui passe surtout pas une visibilité de chaque instant (ce qui était plutôt une réussite dans ton camp pendant cette dernière campagne) où "occuper le terrain" et dénicher les friches à amender par l'implication consciente des masses doivent être une des tâches parmi les plus prioritaires
le commandement : je te fais confiance... si ce n'est que le recrutement des renégats et autres transfuges qui t'ont rejoint après de multiples revirements appelle de lourdes réserves...
la discipline : à instaurer avec efficience mais dont le rayonnement doit en priorité venir du leader lui-même... ceci-dit, mis à part quelques coups de colère - ton arrivée tonitruante au gol et des propos gouailleurs aussi inutiles qu'excessifs - la discipline est un domaine où tu réussis plutôt pas mal...
Sinon, pour finir, puisqu'un de tes militants - ancien transfuge lui-aussi - est cité, il faut savoir que ce monsieur est un type bien, apprécié au ouaki malgré ses pas de valses idéologiques et qu'il doit être en ce moment aussi malheureux que tous les militants sincères qui espéraient "retourner aux affaires" suite à l'annulation du scrutin de 2008...
Certes, le camp pour qui j'ai voté à remporter cette partielle, mais il ne faut pas croire pour autant que "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil"...
Nous sommes entourés par autant "d'éspére cuit" que de chasseurs de sinécures et autres dénicheurs de planques en tous genres...
Malgré tout, au delà du tableau bien sombre que l'on pourrait peindre de cette situation, il faut aussi croire que certaines personnes - peu nombreuses certes - veulent à tous prix le développement de cette commune et mettront dès lundi tout en oeuvre - malgré toutes les difficultés - pour y parvenir...

Écrit par : SunTzu | 07 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.