Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 septembre 2009

Solidarité avec les mahorais!

Incroyable! Un élu de la République qu'on intimide, qu'on tente d'enlever en plein jour alors qu'il se balade en ville. Son tort? Avoir visité des familles et avoir pris la parole dans un meeting de son collègue réunionnais en campagne électorale à Saint-Louis!

C'est le triste sort que vient de vivre le premier vice-président du Conseil Général de Mayotte qui est venu me soutenir.

Si c'est ça la République, alors les communistes ont encore beaucoup à apprendre.

Après le racisme, la viloence verbale et physique, voici venu le temps du quasi grand banditisme.

Que vont faire les autorités? On attend pour voir.... Désespérant!

Les commentaires sont fermés.