Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 janvier 2009

Lettre aux Conseillers Généraux pour 2009

2009 et né. Souhaitons nous-donc Heureuse Année, chacun voulant sincèrement que la vie personnelle de l'autre s'améliore.

Mais politiquement, que pouvons-nous espérer de meilleur, pour nous-même et pour nos collègues? Nous n'aurons jamais la possibilité de faire un voeu qui soit partagé par tout un chacun. Car l'unanimité n'a jamais été une politique, sinon celle du volontarisme dans l'immobilisme. Alors, faisons le voeu que la politique, la vraie, reprenne ses droits dans cette Assemblée Départementale de La Réunion. Car enfin, qu'est-ce que cet hydre, cet être à plusieurs tête qu'est la majorité départementale actuelle, nous amène? Rien! communistes, socialistes, divers gauches, divers droites, membres de l'UMP ou du Modem cohabitent en sauvant les apparences, en gardant des lambeaux de pouvoir ou de semblants de pouvoir, sans proposer une rupture, une politique nouvelle, des bases innovantes... Et ce pendant que l'opposition recherche un soufflé coupé depuis mars 08.

Loin de vouloir juger les hommes et les femmes, faisons le voeu que le Conseil Général de La Réunion redevienne une assemblée de politiques faisant de la politique. Rêvons d'un bon vieux retour de débats idéologiques, creusets de nouvelles idées et de nouveaux projets qui répondent aux défis de notre population.

* Que les partis reprennent vie, avec des groupes clairement identifiés et liés à des structures: un groupe Communistes et Apparentés, un groupe Socialiste et Apparentés, un groupe UMP et Apparentés, et un groupe Union Centriste et Apparaentés. Que les divers disparaissent ou s'associent au parti qui se rapproche le plus de ses idées et idéaux, afin que la population comprennent qui est qui et qui est avec qui. Ainsi pourrait se dessiner un renforcement du rôle des groupes (pouvoir d'amendement, avantages matériels liés à la fonction de Président de Groupe, temps de parole définis par groupe, pouvoir de présenter des projets à l'Assemblée Délibérante...) et un éclaircissement des responsabilités du Conseiller Général.

* Que chaque parti détermine ce qui fait sa spécificité et, en 10 phrases courtes, explique aux citoyens les fondements mêmes de son idéologie sur le plan: économique, sociétal, social, des relations internationales, environnementales. Que les citoyens réapprennent ce qui fait la différence entre la Droite et la Gauche; et qui est l'allié naturel de qui.

* Que chaque Conseiller Général, sans distinction, puisse avoir une secrétaire, choisie parmi le personnel actuel du Département, afin de pouvoir exercer efficacement son travail d'élu sur son canton au profit de la population et du Conseil Général dans les représentations extérieures.

* Que les orientations du Conseil Général soient plus claires à travers des axes clairs: Aide à l'Enfance et aux Familles; Actions de Prévention Médico-Socio-Sanitaire; Relations internationales (Mobilité et Coopération Décentralisée); Agriculture et Environnement... Il faut se recentrer sur des compétences obligatoires ou facultatives qui fassent la part belle au développement humain: remettre l'homme réunionnais au coeur de nos politiques, en sortant du cercle d'aides aux outils de productions créant peu d'emplois ou de constructions n'entrant pas dans une logique d'aménagement du territoire au service de l'homme, d'ouverture sur l'extérieur et du développment durable.

Que 2009 soit une rupture: que la Gauche, si elle est majoritaire, gouverne seule, sans vouloir des ouvertures de façade et applique une politique de gauche. Et si la Droite est majoritaire, qu'elle fasse de même. Montrons donc ce qu'est une politique de droite ou une politique de gauche. Mais encore faut-il que nous sachions la définir au peuple. Faisons donc le voeu du culte de la différence en politique, car le progrès ne jaillit pas de l'uniformité mais de la pluralité!!!

A défaut, nous continuerons a assister à une régression constante des débats en Commission Permanente où certains membres de l'éxécutif départemental ne maîtrisent pas du tout leurs dossiers; à des Assemblées Plénières soporifiques où les joutes oratoires de haute tenue laissent la place à ces piques assassines sans grande envergure; à des déresponsabilisations des politiques qui se défaussent, en public, à chaque problème, sur les administratifs en accusant ces derniers de tous les maux; à des prises de contrôle insidieuses de la politique départementale par quelques administratifs qui sentent la faiblesse des élus; à des plaintes incessantes d'inactivité des élus acteurs de cette alliance de circonstance; à une incohérence ambiante où la présidente, soutenant le gouvernement, est contredite pas ses vice-présidents et des élus de sa majorité qui la villipendent en privé car n'étant pas des leurs; à cette schyzophrénie chronique où l'opposition ne trouvent pas la bonne mesure (trop tendre ou tro dure?) contre une présidente qu'elle a fabriquée...

Serons-nous capables, chers collègues, de donner une impulsion nouvelle à notre collectivité, en faisant le pas nécessaire les uns vers les autres et taire nos querelles d'hommes au profit de nos idéaux, de notre famille politique, de nos électeurs?

BONNE ANNEE A TOUS!!! MAIS DE GRÂCE, REFAISONS DE LA POLITIQUE!

Les commentaires sont fermés.