Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juillet 2008

"Construire un mur..."

Prendre un peu de recul pour mieux faire le saut salutaire! J'ai entrepris depuis quelques semaines de "construire un mur..." Symbolique et réel...

Construire un vrai mur, de ciment et de sable, moi qui ne suis pas maçon. Je veux repartir de zéro, réapprendre la base du travail manuel et la douleur physique pour éloigner de plus en plus les difficultés psychologiques. Je veux, de mes mains, construire une nouvelle maison près de la mienne, pour y istaller ma famille. Et faire autre chose avec cette maison qui, à force de jalousie et de médisances, est remplie d'une atmosphère pesante. Construire un mur physique pour montrer aussi une coupure du temps: il faut toujours rebâtir quelque chose pour exister!

Construire un mur psychologique, dans ma tête, afin de voir devant; résolument devant.. Un autre soleil doit illuminer notre longue marche en avant qui se nomme La Résistance sur Saint-Louis. Résistance à l'oppression, à l'aberration démocratique qui conduit des dictateurs au pouvoir, au mépris et surtout à l'avilissement des autres. Je reconstruis une opposition débarassée de ses lambeaux et autres oripeaux: il faut que l'espoir domine la défaite, que dans chaque quartier il y ait une poche/permanence de la résistance, qu'il y ait des hommes et femmes nouveaux qui portent l'idéal de liberté et de développement.

Construire un mur symbolique par l'écriture de ma vie, où se mèlent grandeur, décadence, espoir et déception. Une autobiographie sans complaisance; d'abord pour moi, mes parents, mon épouse et mes enfants. Ensuite pour mes proches. Demain, peut-être, pour les autres: ceux qui ont cru en moi et souhaitent que je ne lâche rien. J'ai le titre (Le Miroir de la puissance) et la trame (vie de quartier, l'ascenseur social, le désert). Pour l'esprit, considérez que je ne suis pas un lecteur du Code Noir et de Sun-Zu, et un admirateur de De Gaulle ou Samori Touré pour rien.

Construire un mur par l'animation d'un idéal politique: je devais être celui qui porte les valeurs du Centre Droit dans cette île, avant de subir les "dégats collatéraux" d'une mythomane en janvier 2007.. Je reviens pour construire le Nouveau Centre-UDF (unité, démocratie, force..). On me blessera, on m'humiliera, on me traînera dans la boue, on s'attaquera à mes proches pour m'atteindre: mais on ne me tuera pas et on ne pourra pas m'empêcher de penser. La vie n'est pas seulement un combat, c'est une nécessité d'action.

Construire un mur médiatique en existant mieux sur le web: un mail, un blog et un site qui s'étoffera au fur et à mesure. Nous pourrons donc nous retrouver chaque mardi matin et chaque dimanche matin pour de nouveaux écrits.

"Celui qui est fort, se bat pour survivre; celui qui est plus fort se bat pour les autres!" Puisse cette phrase dont j'ignore l'auteur, mais qui m'a été envoyée par une personne proche dénuée de coutisanerie, être notre devise à tous!!!

Commentaires

sak out band adversaires la dit su ou po gagne zélections mi pense qu'aucun autre candidat la Réunion la subi ça. En tout cas i faut une vraie force mentale po faire face tout ça, po faire face out proches après tout sak la dit su ou. Ce mur là mi espère li va serve a ou po préserve un peu out famille, po préserve a ou, mais ke li serve a ou po remette a ou en question, est-ce que tout la été parfait dans out choix de communications, de personnes, d'actions. De plus mi pense ke ou na raison de renforce out présence sur le net, la communication i passe par là mintenant, minm si lé vrai ke ou pourra pas atteindre les plus modestes et c'est ces plus modestes ke la besoin de faire ouvre zot yeux.
Sinon bon courage et na in tas de moun va continuer suive a ou.
@+ zlk450

Écrit par : zlk450 | 18 juillet 2008

Bonjour Monsieur,
Je vois à vous lire que vous êtes dans le désordre et recherchez une nouvelle voie pour vous remettre en forme psychologique.
Les livres (de Gaulle et autres), ne sont pas bons, cela ne vaut rien du tout. De même, construire une maison sans permis est une source de gros ennuis et donner facilité à vos ennemis de vous écraser.
Pour se sortir d'une mauvaise situation, il faut se RENFORCER. Je vous donne mon exemple, vérifiable officiellement. Vous savez qu'à la Réunion il n'y a guère de nouvelles qui arrivent, je parle des vraies. Il faut avoir un super-poste de radio ondes courtes et une antenne extraordinaire. J'ai voulu demander des renseignements à droite à gauche, notamment au REF (réseau des émetteurs français) J'ignorais qu'à la Réunion il y a un type de la direction du ref, et ce type a essayé de me torpiller, me raconter des conneries, et a entraîné avec lui tout son entourage, j'ai reçu plein d'insultes, et c'était en augmentation, vu sa position dominante et aucune défense de ma part, pire que vous en ce moment.
Aussi j'ai pris une décision, comme ils étaient titulaires d'un diplôme consacrant leurs capacités, sur lequel ils se basaient pour m'écraser, j'ai décidé de passer ce diplôme également, et je leur ai dit, ce qui a déclenché une hilarité formidable, comme un tremblement de terre dans le monde de la radio. Je vais résumer les péripéties, ce qui est intéressant c'est le résultat: tous les candidats (qui n'avaient besoin que 10 de moyenne sur 20) ont échoué, hurlant à la sortie que l'examen était infaisable, et moi j'ai eu 19,5 de moyenne, sur 20. et au retour chez moi, j'ai trouvé un mail du chef, me demandant mon résultat, de façon goguenarde, se moquant par avance de mon échec supposé, je lui ai dit, et depuis ce 4 juin 2004 jour de l'examen, je n'ai plus entendu parler de lui, cela lui a coupé la chique, lui et tout son entourage. C'est vrai que l'examen était très dur, je n'ai jamais dit le contraire, mais il faut s'y préparer intelligemment, les autres candidats m'ont dit avoir 2 ans de préparations avec des profs, j'ai préparé seul. Et maintenant je suis tranquille je suis certain qu'aucun des anciens reçus n'a pu avoir mon résultat.
Donc mon conseil, c'est pour vous: changez de livres, préparez un examen de haut niveau capable de clore la bouche à vos ennemis, et laissez les activités d'illettré, la truelle et les agglos, élevez-vous au-dessus de la masse, faites-vous respecter par vos ennemis comme par vos amis, impressionnez-les, montrez que vous êtes un type fort.
Bon courage.

Écrit par : REGNAULT | 22 mai 2009

Les commentaires sont fermés.